JETS FOR EVER
 

Cessna A-37 "DRAGONFLY"

                 T-37 "TWEETY"

Mis à jour le 14 novembre 2012

 

A-37 DRAGONFLY

 

Le Cessna A-37 est issu directement de l'avion-école T-37, qui fut commandé en décembre 1953, et qui vola en octobre 1954. Le T-37 fut la monture personnelle des astronautes américains. Fin 1962, l'US Air Force fait armer et évalue 2 T-37C, officiellement en vue d'une exportation éventuelle vers le Brésil ou la Colombie, mais aussi pour une utilisation au-dessus du Vietnam. Les essais s'avérant concluants, 39 A-37A sont commandés, propulsés par 2 réacteurs J-85-GE-5 de 1090 kgp, soit 2 fois la puissance d'un T-37 d'entraînement. Le premier A-37A "Dragonfly" vole le 22 octobre 1963.

Le Cessna A-37A connaît son baptême du feu au Vietnam, sous les couleurs de l'US Air Force. 25 appareils sont affectés au 640th Air Command Squadron, et effectuent 10000 missions d'attaque au sol sans pertes dues à l'ennemi. Feu vert est donc donné à la production de 577 A-37B, qui reçoivent des systèmes électroniques améliorés, une cellule plus robuste et de nouveaux réacteurs GE plus puissants. 4 points d'attache permettent d'emporter 2575 kg de charges offensives, et un Minigun de 7,62 mm lui confèrent une belle puissance de feu.

242 A-37B, version définitive du "Dragonfly", sont expédiés en Asie du Sud-Est et combattent efficacement jusqu'au retrait des forces américaines en 1975. 246 appareils ont été livrés à l'Armée de l'Air Sud-Vietnamienne (SVNAF) entre 1964 et 1973. Lorsque les Nord-Vietnamiens investissent la base de Da-Nang en mars 1975, 33 appareils sont capturés, et,aux mains de pilotes retournés, utilisés dès la fin du mois d'avril contre l'armée américaine à Saigon. Ces avions jouèrent un rôle important dans les différentes actions militaires menées par le Vietnam après le retrait américain en 1975. Les 95 A-37B récupérés après la guerre servirent jusqu'à épuisement des pièces de rechange, vers la fin des années 70, et furent remplacés par des Sukhoï Su-7 Fitter.

Le Cessna A-37 s'est révélé être un formidable avion antiguérilla, remarquable dans des opérations "COIN" (Counter Insurgency : lutte anti-insurrectionnelle). C'est une des raisons qui expliquent son succès en Amérique Latine. Les derniers combats connus par l'A-37 ont eu lieu en 1995 au-dessus de la Vallée de la Cenepa lors d'un conflit frontalier entre le Pérou et l'Equateur. Un A-37 péruvien a été descendu par un "Kfir" (développement israélien du Mirage IIIC) équatorien. Le "Dragonfly" est d'ailleurs toujours en service au Chili, alors qu'il a été retiré du service de l'USAF à la fin des années 80 (OA-37).

 

 

A-37B DRAGONFLY

Type : Avion léger d'attaque au sol biplace (A-37)

Motorisation : 2 réacteurs J85-GE-17A de 1293 kgp

Dimensions : Envergure : 11,70 m ; Longueur : 9,70 m ; Surface alaire : 17 m²

Poids à vide : 1845 kg ; Masse maximale au décollage : 6350 kg

Performances : Vitesse maxi : 770 km/h à 4700 m ; Plafond pratique : 7600 m ; Rayon d'action : 380 km avec 850 kg de bombes

Armement : 1 mitrailleuse à canon rotatif de 7,62 mm + 2500 kg de bombes ou de roquettes air-sol en emport externe sous les ailes

 

T-37 "Tweety"

13 PHOTOGRAPHIES

 

T-37B TWEETY (Armée de l'Air Grecque)

 

T-37B DRAGONFLY

 

A-37B DRAGONFLY (1977)

 

A-37B DRAGONFLY (47° TFS - 1977)

 

A-37B DRAGONFLY (Dominicain)

 

A-37 DRAGONFLY
 
OA-37B DRAGONFLY (1984)

 

A-37B DRAGONFLY (Colombie - 1991)

 

A-37B DRAGONFLY (537° Régiment Vietnamien - 1981)
 
A-37B DRAGONFLY (537° Régiment Vietnamien - 1981)

 

A-37B DRAGONFLY (537° Régiment Vietnamien)

 

A-37B DRAGONFLY (Sud Vietnam)