JETS FOR EVER
 

Republic F-84F "THUNDERSTREAK"

(Armée de l'Air)

Mis à jour le 26 novembre 2012

 

 

F-84F THUNDERSTREAK

 

 

Continuant leur programme d'aide militaire aux pays de l'OTAN, les Etats-Unis pourvoient dès 1955 au remplacement des F-84G "Thunderjet" par des F-84F "Thunderstreak" (la presque totalité en version F-84F-GK construits sous licence par General Motors). Très différent du "Thunderjet" du fait de sa voilure en flèche et de ses capacités opérationnelles très améliorées, le "Thunderstreak" va équiper 5 Escadres de Chasse de l'Armée de l'Air intégrées à la 4° Allied Tactical Air Force de l'OTAN.

La remise officielle des premiers F-84F (sur un total de 384) a lieu à Reims en novembre 1955. C'est l'EC 1/3 "Navarre" qui inaugure le "Thunderstreak", pendant que simultanément, les 1°, 3°, 9° et 11° EC remplaçaient progressivement leurs F-84G par les "F". Dernière unité à toucher des "Streaks", la 4° EC basée à Bremgarten (RFA) quitte ses MD-450 "Ouragan" à la fin de l'été 1957.

Vers la fin des années 50, le F-84F est l'avion numériquement le plus important dans l'inventaire de l'Armée de l'Air. La totalité de ces chasseurs-bombardiers est affectée à la 4° ATAF au titre de la contribution française aux moyens aériens de l'OTAN. Elle en constitue d'ailleurs la clef de voûte.

Fin 1957 intervient une redistribution partielle des moyens du 1° CATac. Les troisièmes escadrons des 1°, 3° et 11° EC sont dissous, et les avions sont ventilés dans les escadrons restants. De fait, seules les 1°, 4° et 9° EC conserveront leurs "Thunderstreak" une dizaine d'années, jusqu'au départ de la France de l'organisation militaire intégrée de l'Alliance Atlantique décidée par le Général De Gaulle. La "Neuf" sera dissoute en juillet 1965, la "Une" en février 1966. La "Quatre" basée à Luxeuil rendra ses 9 derniers F-84F en janvier 1967, avant sa complète transformation sur "Mirage IIIE".

Lors de l'opération franco-britannique "Mousquetaire" sur le canal de Suez en novembre 1956, les F-84F des EC 1/1, 3/1, 1/3, 2/3 et 3/3 interviennent depuis la base anglaise d'Akrotiri (Chypre) aux côtés des chasseurs de l'Aéronavale et de leurs homologues britanniques, bombardant entre le 1er et le 6 novembre tous les terrains d'aviation égyptiens,  détruisant ou clouant au sol la totalité de l'aviation ennemie (dont 18 Il-28 "Beagle" par les "F" de la 3° EC basés en Israël) et anéantissant plusieurs colonnes de chars. Un seul appareil sera perdu à cette occasion.

Sur le théâtre d'opération algérien, plusieurs escadrons de "Thunderstreak" dépêcheront tour à tour des avions sur place, qui participeront à de courtes sorties contre des concentrations de rebelles du FLN.

 

F-84F THUNDERSTREAK

Type : Chasseur-bombardier monoplace

Motorisation : 1 réacteur J65-W-3 de 3275 kgp

Dimensions : Envergure : 10,24 m ; Longueur : 13,21 m

Poids à vide : 6190 kg ; Masse maximale au décollage : 12700 kg

Performances : Vitesse maxi : 1118 km/h ; Plafond pratique : 13000 m ; Autonomie : 3h 45

Armement : 6 mitrailleuses Browning M3 de 12,7 mm (300 coups chacune)

 

F-84F "Thunderstreak"

13 PHOTOGRAPHIES

 

 

F-84F THUNDERSTREAK (1° EC - Marquages israéliens - 1956)

 

F-84F THUNDERSTREAK

 

F-84F THUNDERSTREAK (1966)

 

 

F-84F THUNDERSTREAK

 

F-84F THUNDERSTREAK (1° EC - Marquages israéliens - 1956)

 

F-84F THUNDERSTREAK 1-9 Limousin Corse Hiver 1961

 

F-84F THUNDERSTREAK (1° EC -Saint-Dizier)

 

 

F-84F THUNDERSTREAK (1° EC - Chypre - 1956)

 

F-84F THUNDERSTREAK (3° EC - 1956)

 

F-84F THUNDERSTREAK (EC 3-3 Chypre 1956)

 

F-84F THUNDERSTREAK (EC 3-3 Chypre  1956)

 

 

F-84F THUNDERSTREAK

 

F-84F THUNDERSTREAK

 

 

Share

 

Le Webmaster, Stéphane SANTIAGO

Contact

Merci de prendre le temps de voter

pour ce site au Weborama

VOTEZ !