JETS FOR EVER
 

North American F-86K "SABRE"(Armée de l'Air)

Mis à jour le 29 novembre 2012

 
 

 

F-86K SABRE (Armée de l'Air)

 

Le F-86K est un intercepteur tout-temps mis au point spécialement pour une utilisation par les forces aériennes de l'OTAN en Europe. Créé sur la base de la cellule du F-86D-40, il ne possède pas le système de tir Hugues E-4 FCS, jugé trop complexe et trop "top secret" pour être partagé avec les alliés des Etats-Unis. Toutefois, North American développe le radar de conduite de tir MG-4, beaucoup plus facile à mettre en oeuvre, et d'une maintenance simplifiée. Le F-86K ne possède pas non plus le lance-roquettes de la version "D", mais 4 canons de M-24 de 20 mm. Au début, aucun point d'emport n'est prévu sous les ailes non plus, mais à partir de 1959, un grand nombre de Sabre "D", "F" et "K" sont modifiés pour pouvoir recevoir le nouveau missile GAR-8 (AIM-9 "Sidewinder"). Le premier des 120 F-86K construits par North American est livré à l'US Air Force en mai 1955, mais la quasi totalité de la production ira aux forces aériennes norvégiennes et néerlandaises.

Le principal constructeur de F-86K sera l'Italie. FIAT construit ainsi sous licence 223 appareils, dont 2 prototypes. 65 sont livrés à l'Armée de l'Air Italienne, 88 à la Luftwaffe, et la France en reçoit 60 exemplaires à partir de septembre 1956, affectés à la nouvelle 13° Escadre de Chasse Tout Temps, créée le 1er mars 1955 à la base aérienne de Lahr (RFA), sous le commandement d'un ancien du "Normandie/Niemen", le colonel Risso. Le "Sabre" devient ainsi le premier appareil de l'Armée de l'Air doté d'un réacteur à postcombustion, d'un radar à conduite de tir et de missiles air-air. Les pilotes français, après un cursus aux USA sur T-6 "Texan", T-28 "Trojan" et T-33, se sont d'abord entraînés sur simulateur, puis sous la houlette de 2 officiers américains. En avril-mai 1957, tous les exemplaires de F-86K sont livrés à la 13° ECTT, rapatriée à la base aérienne de Colmar-Myenheim, et sont répartis entre l'EC 1/13 Artois et l'EC 2/13 Alpes. Curieusement, la 13° ECTT ne comptera que 2 escadrons de 16 appareils, les 28 restants formant une réserve ! Néanmoins, il semble bien que l'ensemble des F-86K ait volé à la "Treize" entre 1956 et 1962. A cette époque, la plupart des missions consistent en des exercices d'identification et d'interception par tous les temps, avec escales de ravitaillement sur les bases américaines ou canadiennes en RFA, tandis que les pilotes, été comme hiver, sont logés en alerte dans des tentes ! Les "Sabre" de la 13° ECTT sont en alerte "around the clock", c'est-à-dire 24h/24, prêts à décoller dans un intervalle d'une heure, puis de quinze minutes.

En 1959, les F-86K de l'EC 13 sont équipés de rails pour les "Sidewinders". Ce sera la dernière évolution de ce remarquable chasseur avant son remplacement en 1962 par le "Mirage IIIC". En 6 années d'utilisation (36380 heures de vol), seulement 22 incidents (dont le décès d'un mécanicien aspiré dans l'entrée d'air lors d'un point fixe au début de 1958), impliquant la destruction de 6 appareils, mais aucune blessure pour le personnel, émaillèrent la carrière opérationnelle du "Sabre" aux couleurs de la France. En avril 1962, l'escadron 3/13 est créé, qui gardera les derniers F-86K jusqu'en novembre 1962, les emmenant au bout de leur potentiel. 22 "K" furent rapatriés en Italie avant leur vente dans des pays d'Amérique Centrale et du Sud qui voulaient moderniser leur aviation de première ligne, 15 rendus à l'USAF à Châteauroux et, triste fin pour un si bel avion, 14 seront dynamités sous contrôle américain sur la base de Colmar en mars 1964. Le seul exemplaire survivant est exposé au Musée de l'Air et de l'Espace.

 

F-86K SABRE JET

Type : Chasseur monoplace tout-temps

Motorisation : 1 réacteur J47-GE-17B de 2460 kgp (3400 kgp avec PC)

Dimensions : Envergure : 11,32 m ; Longueur : 12,50 m

Poids à vide : 8455 kg ; Masse maximale au décollage : 9260 kg

Performances : Vitesse maxi : 1072 km/h au niveau de la mer ; Plafond pratique : 13000 m ; Rayon d'action : 1263 km avec des réservoirs supplémentaires

Armement : 4 canons M24A de 20 mm et 2 missiles AA GAR-8 (AIM-9B) "Sidewinder"

 

F-86K "Sabre" (Armée de l'Air)

11 PHOTOGRAPHIES

 

F-86K SABRE

 

F-86K SABRE

 

F-86K SABRE et Vautour IIN

 

F-86K SABRE (Colmar - 1962)

 

 

F-86K-NF (13° EC - 1958)

 

F-86K (Colmar - Eté 1960)

 

F-86K

 

F-86K

 

F-86K

 

F-86K SABRE (2-13 Alpes 1960 Colmar)

 

 

F-86K SABRE DOG (France)

 

Share

 

Le Webmaster, Stéphane SANTIAGO

Contact

Merci de prendre le temps de voter

pour ce site au Weborama

VOTEZ !