JETS FOR EVER
 

LEDUC "01" - "10" - "16" - "21" - "22"

Mis à jour le 2 décembre 2012

 

 

René Leduc reçoit une commande de l’Armée de l’Air en 1937 pour un avion thermopropulsé. La construction du "Leduc 01" se fait à Toulouse pendant l’Occupation et l'avion est prêt à voler en 1946. C'est un monoplace expérimental se présentant sous la forme d'un monoplan aile médiane de construction entièrement métallique, qui doit être largué depuis un quadrimoteur "Languedoc" à la vitesse de 320 km/h, suffisante pour amorcer la compression du statoréacteur. Le premier vol au monde d’un statoréacteur pur ("Leduc 010"), a lieu le 29 avril 1949. Amené à l'altitude et à la vitesse nécessaire à l'allumage de la tuyère thermopropulsive Leduc de 1600 kgp sur le dos d'un "Languedoc", le "010" atteint la vitesse de Mach 0,84 (700 km/h) à 8500 mètres d’altitude. 1 seul exemplaire sera construit. Le "016", plus puissant, est doté de la même tuyère thermopropulsive Leduc de 1600 kgp, à laquelle on a adjoint 2 Turboméca 'Marboré' de 275 kgp. Il effectue son premier vol le 2 mai 1951 piloté par Jean Gonord. Comme le "010" il était largué depuis un "Languedoc". Le "021", équipé d'une tuyère thermopropulsive Leduc de 6500 kgp, vole le 7 août 1953, toujours largué d'un "Languedoc". 2 exemplaires sont construits. La version la plus aboutie du programme est le "Leduc 022", doté d’ailes en flèche, d'un train tricycle et d’un turboréacteur en plus de sa propulsion thermopropulsive pour assurer son décollage sans avion porteur. Il accomplit son premier vol le 26 décembre 1956 piloté par Jean Sarrail, et la tuyère est allumée le 18 mai 1957 au 34ème vol avec Yvan Littolff aux commandes. Prévu à l'origine pour pouvoir atteindre Mach 2,5, le "Leduc 022-01" atteint Mach 1 au cours de son 151ème et dernier vol (80ème vol avec allumage tuyère) le 21 décembre 1957. Entre temps il avait réalisé d'extraordinaires performances en vitesse ascensionnelle. La fin du programme est décidée par le Ministère de la Défense en décembre 1957, à cause des accidents et des problèmes insolubles liés à la combustion instable d'une part, et du fait de restrictions budgétaires d'autre part.
Technologiquement le "Leduc 022" présentait de très nombreuses innovations : aile construite en deux coquilles fraisées dans la masse, (une technique déjà utilisée sur le "021"), diffuseurs poreux dans l'entrée d'air pour absorber la couche-limite, cabine pressurisée largable, pompe à carburant compacte à très grand débit pour alimenter les 900 injecteurs des 6 anneaux de tuyère, premier usage du titane et du téflon en France. La tuyère thermopropulsive Leduc aurait permis dans son ultime développement d'obtenir des vitesses de Mach 4, mais à l'époque la technique des cellules demeurait insuffisante pour qu'on puisse réaliser de telles performances.

 

Type : Avion expérimental (Leduc 026)

Motorisation : 1 tuyère thermopropulsive Leduc de 6500 kgp et 1 SNECMA Atar 101D-3 de 3200 kgp

Dimensions : Envergure : 9,95 m ; Longueur : 18,21 m ; Surface alaire : 22,10 m²

Masse : à vide : 6380 kg ; en charge : 8995 kg

Performances : Vitesse : 1200 km/h

 

LEDUC

10 PHOTOGRAPHIES

 

LEDUC O1

 

LEDUC 022

 

LEDUC 022

 

LEDUC

 

LEDUC O1

 

LEDUC

 

LEDUC

 

LEDUC

 

LEDUC

 

LEDUC

 

Share

 

Le Webmaster, Stéphane SANTIAGO

Contact

Merci de prendre le temps de voter

pour ce site au Weborama

VOTEZ !