JETS FOR EVER
 

Dassault "MIRAGE 5 / 50"

Mis à jour le 14 Août 2011

 
 

MIRAGE 5

 
 

Grâce aux guerres israélo-arabes de la fin des années 60, notamment celle des Six-Jours du 5 au 10 juin 1967, le "Mirage III" dans sa version "CJ" devient célèbre dans le monde entier. Tout naturellement, l'état Hébreu se tourne vers Dassault pour la fourniture d'un nouvel avion qui s'appellera "Mirage 5J", et sera spécialement mis au point selon ses besoins.

Le "Mirage 5" est une version simplifiée du "IIIE", et effectue son premier vol en mai 1967. Présenté à l'époque comme "l'intercepteur le moins cher du monde", le "5" emprunte au "IIIE" sa voilure, son train d’atterrissage et son réacteur ATAR 09-C3 de 6200 kgp avec PC. Il est dépourvu de radar dans sa version de base, mais possède une autonomie accrue, car il emporte plus de carburant : 6880 l avec un réservoir placé en lieu et place de l’électronique derrière le cockpit, et 2 réservoirs pendulaires. Sa capacité offensive est également plus grande (4 canons de 30 mm + 5 tonnes de bombes sur 7 points d’emport).

Mais en juin 1967, le Général de Gaulle, alors Président de la République Française, décide un embargo sur les livraisons d'armes à destination des pays du Moyen-Orient dont Israël, embargo qui concerne également les 50 monoplaces "Mirage 5J" et les 2 biplaces "5DJ" commandés en 1966 et déjà payés. L'Armée de l'Air utilise donc ces avions rebaptisés "Mirage 5F" dans 2 escadrons intégrés à la FATac (EC 3/13  "Auvergne" à partir de mars 1972 et EC 3/3 "Ardennes" à partir de septembre 1974).

Plus de 500 "Mirage 5" ont été vendus à travers le monde, notamment en Belgique (qui a partiellement construit 105 "5BA"), au Pakistan et en Egypte, qui, ironiquement,  fut le plus important utilisateur d’un avion conçu pour répondre aux demandes de son ennemi d’alors, Israël.

Le "Mirage 50" est une version modernisée du "5J", intégrant une motorisation plus puissante (réacteur ATAR 9K-50 de 7200 kgp avec PC), un système d’armes plus perfectionné et un radar de tir permettant le lancement de missiles air-air de moyenne portée. Il vole en avril 1979, et équipe plusieurs pays du Moyen-Orient (dont l’Egypte), d’Afrique (dont la Libye) et d’Amérique du Sud.

En tout, 570 exemplaires des "Mirage 5" et "50" furent produits jusqu’à fin 1989 en 11 versions différentes.

 

MIRAGE 5

 

Type : Intercepteur monoplace multi rôle

Motorisation : 1 réacteur SNECMA Atar 9C3 de 6200 kgp avec postcombustion

Dimensions : Envergure : 8,22 m ; Longueur : 15,60 m ; Surface alaire : 35 m²

Performances : Vitesse maxi : 2350 km/h (Mach 2,21) à 12000 m ; Plafond pratique : 17000 m

Armement : 4 canons DEFA de 30 mm + 5 T de bombes sur 7 points d’emport

 

 PHOTOGRAPHIES

 Accueil 

 L'Âge du Supersonique

 Le Jet en France

 Votez pour ce site

 Contactez-moi