JETS FOR EVER

Accueil

Plus vite, plus haut

L'Âge du Supersonique

Les Jets dans l'Aéronavale

Les Ailes Rouges

Le Jet en France

Bombardiers à réaction

Les Jets de Légende

Liens

 

LES ORIGINES DE LA REACTION

   Le premier vol d'un avion propulsé grâce au système de la réaction eut lieu à peine quelques semaines avant le début de la seconde guerre mondiale, le 27 Août 1939. Ce jour-là, sur la base de Peenemünde, un réacteur à pétrole de 500 kg de poussée propulsa le Heinkel He-178, piloté par Eric Wärsitz à la vitesse de 700 km/h.

He-178

   Pendant toute la guerre, les ingénieurs allemands allaient développer leurs recherches sur la propulsion par réaction et par moteur-fusée, ainsi que sur l'aérodynamisme des avions, aboutissant à la conception de plusieurs prototypes révolutionnaires, notamment le He-280. Enfin, en 1943, les premiers appareils à réaction opérationnels, les Messerschmitt Me-163 "Komet" et Me-262 "Schwalbe" entrent en escadrille, rejoints à la fin de la guerre par le Heinkel He-162 "Volksjäger". Si l'utilisation du Komet fut limitée pour des raisons techniques (faible autonomie de vol et dangerosité extrême de la maintenance de l'avion au sol), le Me 262 fut quant à lui une véritable réussite. Il ne fut utilisé en tant que véritable chasseur que pendant les derniers mois de la guerre, et en nombre trop peu élevé pour changer le cours des événements. Malgré cela, entre les mains de grands pilotes comme pouvaient l'être par exemple ceux de l'escadrille "Commando Nowotny", il s'est révélé une véritable terreur pour les bombardiers américains B-17 et leurs chasseurs d'escorte. Il servit en Tchécoslovaquie quelques années après la guerre sous le nom se S-92 "Turbina". On peut ainsi considérer que le Me-262 "Schwalbe" (Hirondelle) se trouve directement à l'origine des deux avions légendaires de la guerre de Corée, le North American F-86 "Sabre" et le Mikoyan Gourevich MiG-15 "Fagot". De leur côté, les Japonais avaient mis en chantier la production du Nakajima "Kikka", directement issu du Me-262.

   Les Allemands poussèrent très loin leurs études sur les différentes applications opérationnelles du moteur à réaction. Les firmes Junkers, Heinkel et Messerschmitt conçurent plusieurs prototypes d'appareils révolutionnaires, et Arado permit à la Luftwaffe de mettre en service le premier bombardier à réaction, le Ar-234 "Blitz".

 

   Mais au cours des années 30, les Allemands n'étaient pas les seuls à travailler sur la propulsion à réaction. L'ingénieur britannique Franck Whittle mit ainsi au point, après plusieurs essais infructueux, un réacteur de 390 kg de poussée, qu'il proposa à son gouvernement. La firme aéronautique Gloster construisit autour de ce réacteur le E-28/39 "Pioneer", petit monoplan ressemblant assez au He-178 allemand. Le E-28/39 eut de faibles performances, mais son réacteur fut le premier d'une famille qui allait aboutir au fameux Rolls-Royce "Nene", qui équipa le premier chasseur opérationnel britannique, le Gloster "Meteor". Le "Meteor" participa à l'effort de guerre en traquant les V-1 allemands au-dessus de la Manche et de l'Angleterre. Le "Meteor" fut suivi presque un an plus tard par le premier chasseur à réaction de la célèbre firme De Havilland, le DH-100 "Vampire", qui fit entrer l'Armée de l'Air Française et une quinzaine d'autres dans l'ère du Jet.

   L'Italie développa le concept d'un avion propulsé par postcombustion, le Caproni "Campini". Mais l'appareil se révéla décevant et le programme fut abandonné très vite alors que l'US Air Force, grâce au réacteur anglais Whittle, fit voler le Bell P-59 "Airacomet" dès 1942, mais dut attendre le Lockheed P-80 "Shooting Star" et 1944 pour enfin disposer d'un avion véritablement opérationnel.

 

HAUT DE PAGE

 

Contactez-moi

 

Votez pour ce site