JETS FOR EVER
 

Saunders Roe "SR/A.1"

Mis à jour le 22 juillet 2011

 
 

SR.A/1

 
 

Lorsque les Britanniques commencent à envisager la reconquête du Pacifique en 1943, ils pensent qu'un hydravion de chasse leur sera utile. Ainsi naquit le "SR/A.1", hydravion biréacteur de chasse à coque. Ce type de construction était parfaitement maîtrisé par Saunders-Roe depuis longtemps, et offrait divers avantages dans les domaines de l'aérodynamique, de l'hydrodynamique et de la robustesse. La propulsion par réaction fut adoptée afin de combler l'écart entre l'hydravion et les chasseurs terrestres qu'il serait susceptible de combattre. Après finalisation de l'étude et quelques corrections, Saunders-Roe obtient le 29 avril 1944 un contrat pour la construction de 3 prototypes du "SR/A.1".

Le "SR/A.1" est un hydravion à coque de construction entièrement métallique. le fuselage est dessiné autour de 2 réacteurs à compresseur axial Metropolitan-Vickers F.2/4 "Beryl", montés côte-à-côte. Le faible encombrement de ce type de réacteur, comparé à celui du Rolls-Royce "Nene" à compresseur centrifuge par exemple, permet leur montage dans une coque relativement étroite. De plus, leur implantation près de l'axe de poussée facilite le pilotage en cas de panne d'un réacteur. L'entrée d'air commune aux 2 moteurs, de forme elliptique, est ouverte dans le nez et prolongée par une veine, puis 2 manches. Les tuyères émergent de la coque après le bord de fuite de l'emplanture des ailes. Le cockpit est blindé, et pressurisé jusqu'à 40000 pieds. Le pilote, muni d'une combinaison anti-G pneumatique, dispose d'un siège éjectable et d'un viseur pour le tir de roquettes. L'important volume du fuselage permet d'y loger également 4 canons Hispano Mk.V de 20 mm, en avant du poste de pilotage, avec 240 obus chacun. De plus, la voilure de type cantilever est calculé pour supporter diverses charges. 2 points d'attache principaux peuvent retenir 2 bombes de 925 kg. Sous chaque aile peuvent aussi être fixés 8 rails pour autant de roquettes de 27 kg, ou moitié moins lorsque des réservoirs de carburant supplémentaires sont montés. Si le "SR/A.1" est plus lourd que les chasseurs terrestres contemporains, la puissance de ses 2 "Beryl" lui autorisent malgré tout des performances comparables à celles du "Meteor" F4 par exemple.

Le premier prototype (TG-263), après quelques essais d'hydroplanage, effectue son premier vol le 16 juillet 1947 aux mains de Geoffrey Tyson, propulsé par 2 "Beryl" de 1450 kgp. Le deuxième (TG-267) vole le 30 avril 1948 avec des "Beryl" MK.2 de 1575 kgp, et le troisième (TG-271) le 17 août 1948 avec des "Beryl" de 1730 kgp. Mais dès cette époque, l'avenir du "SR/A.1" était joué. Les hydravions n'avaient plus d'avenir. Même dans le rôle de patrouilleur maritime, ils disparaissaient au profit des avions. De plus, les plus récents chasseurs affichaient des performances nettement supérieures à celle du "SR/A.1". Sa chance était passée. Le coup de grâce fut donné au projet en 1949 quand les "TG-271" et "TG-267" sont perdus les 12 août et 17 septembre dans des accidents. D'autre part, Metropolitan-Vickers décide à cette époque d'arrêter la fabrication des "Beryl". Doter le "SR/A.1" d'autres réacteurs aurait obligé à une refonte importante de la coque, donc à des dépenses vaines étant donné le manque de débouchés du programme.

Mais en 1950, lorsqu'éclate le Guerre de Corée, l'idée d'un hydravion de chasse revient à l'ordre du jour, et Saunders-Roe propose un nouveau projet, extrapolé du "SR/A.1". Le "P.122" aurait eu notamment une voilure en flèche et un seul réacteur "Sapphire" de 3375 kgp, qui lui auraient donné des performances proches de celles des avions terrestres contemporains. Mais l'Air Ministry refusa ce projet qui ne pouvait de toute façon aboutir à brève échéance.

Le "TG-263" vola pour la dernière fois en public sur la Tamise le 17 juin 1951. Il est aujourd'hui exposé à l'Imperial War Museum de Duxford.

 

SR.A/1

 

Type : Hydravion chasseur monoplace

Motorisation :  2 turboréacteurs Metropolitan-Vickers F2/4 Beryl de 1465 kgp

Dimensions : Envergure : 14,02 m ; Longueur : 15,24 m ; Surface alaire : 38,55 m²

Poids à vide : 5108 kg

Masse maximale au décollage : 8633 kg

Performances : Vitesse maxi : 824 km/h ; Plafond pratique : 13000 m ; Autonomie : 2 heures 24 (avec 2 réservoirs supplémentaires)

Armement : 4 canons de 20 mm - 2 bombes de 925 kg ou 16 bombes de 50 kg - Roquettes