JETS FOR EVER
 

Lockheed T-33 "SILVER STAR"

Mis à jour le 21 juillet 2011

 

 

T-33 SILVER STAR

 

Le T-33 fut conçu par Kelly Johnson, l'ingénieur en chef de Lockheed, en prélevant un F-80C "Shooting Star" sur chaîne et en le rallongeant de 98 cm pour loger le second poste de pilotage. La capacité du réservoir de carburant de fuselage fut réduite, mais les ailes et les empennages restèrent identiques à ceux du F-80. Il accomplit son premier vol le 22 mars 1948, piloté par Tony Le Vier et devient ainsi le premier avion d'entraînement à réaction au monde. Avion très sûr, le T-33A devint rapidement l'appareil d'entraînement avancé standard dans 25 pays (grâce au MDAP qui permettra la livraison de 1000 appareils dans le monde), et sera utilisé par toutes les Forces Aériennes de l’OTAN (sauf la RAF).

Equipé de sièges éjectables, le T-33 pouvait aussi être doté de 2 mitrailleuses de 12,7 mm dans le nez et d’une capacité de points d’emport sous les ailes, ce qui pouvait en faire un appareil d'appui-feu très acceptable. Une version de reconnaissance (RT-33) a également été développée.

Les derniers T-33 ont été retirés de l'USAF à la mi-1988, alors qu'ne soixantaine d’appareils sont encore opérationnels en escadrille au Canada.

Livrés à la France à partir de 1951, Le T 33 était utilisé après l’entraînement de base sur T 6 puis Fouga, pour apprendre aux pilotes de chasse à maîtriser un gros avion aux performances proches de celles de chasseurs de l'époque (F 84, F 86, Mystère IV..) pour lesquels il n'existait pas de version biplace. Les T-33A puis les T33A-N équipés de turboréacteurs Rolls Royce "Nene" ont permis de breveter plus de 3 300 pilotes au sein du Groupe Ecole 314 avant de laisser la place au Dassault-Breguet Dornier « Alpha Jet » en 1982. Les 2 premiers RT-33 sont reçus par la 33° ER en août 1955, un troisième en septembre 1955 et les 3 derniers en juillet 1957. Ils étaient équipés des mêmes caméras que le RF-84 "Thunderflash". Quatre appareils sur les 6 furent accidentés, 1 en 1963, 1 en 1980 et 2 en 1982. Les RT-33 de l'Armée de l'Air ont servi fidèlement pendant 27 ans, les 2 derniers appareils encore en état étant rendus aux américains en novembre 1982.

5691 exemplaires ont été fabriqués par Lockheed jusqu'en 1959, plus 866 appareils construits sous licence à l'étranger, dont  656  Canadair (CL-30 Silver Star de 1951 à 1958) et 210 au Japon.

 

T-33A

 

Type : Avion d'entraînement avancé biplace

Motorisation : 1 réacteur J33-A-21 de 2041 kgp

Dimensions : Envergure : 11,43 m ; Longueur : 10,49 m ; Surface alaire : 22,07 m²

Poids à vide : 3709 kg ; Masse maximale au décollage : 7257 kg

Performances : Vitesse maxi : 929 km/h à 1830 m ; Plafond pratique : 13870 m ; Rayon d'action : 1270 km (sans réservoirs extérieurs)

Armement : Peut être équipé de 6 mitrailleuses de 12,7 mm

 

Type : (RT-33  -  Armée de l'Air) Avion de reconnaissance monoplace

Motorisation : 1 réacteur J33-A-35 de 2085 kgp

Dimensions : Envergure : 12,93 m (avec bidons) ; Longueur : 11,49 m

Poids à vide : 4095 kg ; Masse maximale au décollage : 7133 kg

Performances : Vitesse maxi : 865 km/h à 1830 m ; Plafond pratique : 13250 m ;     Autonomie : 4h55

Equipement photo : 2 x K-17C-6 ; 1 x K-38A-24 ; 1 x K-22A-24 ; 1 x K-22A-12

 

 PHOTOGRAPHIES 1

 PHOTOGRAPHIES 2

 Accueil 

 Plus Vite, Plus Haut

 Votez pour ce site

 Contactez-moi