JETS FOR EVER
 

De Havilland DH-100 "VAMPIRE"

Mis à jour le 21 juillet 2011

 
 

DH 100 VAMPIRE Mk V

 
 

Le prototype du DH-100 vola pour la première fois le 20 septembre 1943. Mais le premier "Vampire" de série, motorisé par un turboréacteur DH Goblin de 1300 kgp, n’ayant pris l’air que le 20 avril 1945, soit 3 semaines avant la fin de la guerre, il était trop tard pour qu’il puisse participer aux opérations de combat. La Royal Navy fit très vite modifier un DH-100 et effectua des essais sur le porte-avions HMS "Ocean". Le « Vampire » devint ainsi le premier Jet à avoir jamais apponté le 03 décembre 1945. En septembre 1946, une première escadrille opérationnelle de "Vampire" est constituée à Odiham. Ils resteront opérationnels au sein de la Royal Air Force jusqu'à la fin des années 50. Le "Vampire" fut modernisé tout au long de sa carrière. Lorsque les Anglais se frottèrent au mur du son, ils choisirent de DH 108 "Swallow", un prototype conçu pour expérimenter les ailes en flèche. Malheureusement, cet avion allait être fatal à Geoffrey de Havilland, deuxième fils du constructeur, qui se tua lors d'un vol d'essai le 27 septembre 1946, quelques années après que son frère ait disparu lors du premier vol du "Mosquito". Même si les « Vampire » arrivèrent trop tard pour participer à la deuxième guerre mondiale, ils firent la preuve de leurs capacité de combat dans plusieurs conflits régionaux. Ainsi, ils entrèrent en action depuis Singapour dans le cadre de l’opération "Firedog" de maintien de l’ordre en Malaisie dès novembre 1950. Mais leur première sortie opérationnelle officielle est datée par la RAF du 26 avril 1951. Il participa également à la guerre de Corée dans les troupes de l’ONU, en assurant des missions d’attaque au sol.

De Havilland proposa ensuite le DH 110 « Venom »  (version à ailes en flèche du Vampire), qui entra en action en Malaisie à partir d’octobre 1955 et participa également à l’opération franco-britannique « Mousquetaire » sur le canal de Suez en novembre 1956. Le « Sea Venom », version embarquée du « Venom » pour la Royal Navy entre quant à lui en service en 1954. Le DH-112 Sea Vixen sera la dernière évolution du « Vampire ». C’est un chasseur biplace bipoutre tous-temps à aile en flèche, propulsé par 2 turboréacteurs RR « Avon ». Entré en service en septembre 1959 dans la Royal Navy, il ne possédait ni canons ni mitrailleuses, mais 2 plateaux rétractables placés sous le fuselage et pouvant recevoir 28 roquettes non guidées de 50,8 mm à ailettes repliables. Mais cet armement s’avérant insuffisant, le « Sea Vixen » dut aussi être doté de 4 missiles air-air, tels que le nouveau « Firestreak », entré en service en 1958, et prétendu par les Britanniques plus fiable et plus efficace que le « Sidewinder » américain.

Le « Vampire » connut un succès mondial. Construit à 3286 exemplaires, il vola dans plus de 15 forces aériennes. La Suisse ne retira ses derniers avions qu’en 1991, après 40 ans de bons et loyaux services.

 

DH 100 VAMPIRE

 

Type : Chasseur-bombardier monoplace

Motorisation : 1 réacteur De Havilland Goblin 2 de 1420 kgp

Dimensions : Envergure : 11,60 m ; Longueur : 9,37 m ; Surface alaire : 28,70 m²

Poids à vide : 3310 kg ; Masse maximale au décollage : 5600 kg

Performances : Vitesse maxi : 861 km/h à 5791 m ; Plafond pratique : 12192 m ; Rayon d'action : 1883 km avec des réservoirs supplémentaires

Armement : 4 canons de 20 mm et jusqu'à 904 kg de bombes ou roquettes

 

 PHOTOGRAPHIES 1

 PHOTOGRAPHIES 2

 Accueil 

 Les Origines

 Les Jets dans l'Aéronavale

 Votez pour ce site

 Contactez-moi